Fan2Figs

Fan2Figs

Ambush Alley dans Vae Victis

Suite à la parution d'une campagne Ambush Alley dans le Vae Victis n°89, je vous propose un compte-rendu de l'une des parties de test. Le scénario joué est celui intitulé "convoi en péril".



Tour 1
L'équipie 600m tire sur le groupe n°2 des insurgés et occasionne deux pertes. Sans leader pour les mener, ils sont secoués et courent rapidement se mettre à l'abri des bâtiments au centre.

Pendant ce temps, l'équipe tireur de précision ouvre le feu sur la gauche. 2 pertes également dans le groupe n°1. Les insurgés sont également secoués, l'un d'entre eux fuit.


L'équipe 300m avance prudemment et ouvre le feu sur le groupe n°4. Malgré la distance et les couverts, le leader rebelle est touché. Le groupe est démoralisé, seul l'un d'eux reste et se met à couvert entre un muret et un palmier.

Le dernier groupe insurgé s'approche du convoi.



Tour 2
Renforts insurgés = 2 avec armes légères + 1 RDP + leader au HotSpot 1.

Toutes les unités insurgées sont secouées ou n'ont pas de ligne de vue sur les légionnaires, les français en  sont libres de leurs mouvements. Ils en profitent pour faire un grand bon en avant et établir le contact avec le convoi.

Le groupe tireur de précision ouvre le feu sur le groupe n°1 d'insurgés et occasionne une nouvelle perte. Le moral au plus bas, ces derniers prennent la fuite.


Mais le groupe n°3 des insurgés profite que le convoi se met en marche pour ouvrir le feu et tue un civil. De son côté, le groupe n°5, arrivé en renfort, avance prudemment pour suivre le convoi.



Tour 3
Renforts insurgés = 5 avec armes légères + 1 RPG + leader au HotSpot 4.

L'équipe tireur de précision se met en alerte (overwatch) pendant que l'équipe 300m renvient en arrière au pas de course, utilisant le convoi pour protéger son repli. Les insurgés sur la gauche (groupe n°5) de la route les voient passer mais ne parviennent pas à interrompre ce mouvement.

Cette réaction provoque cependant la réplique de l'équipe tireur de précision, qui cause 2 pertes dont le leader adverse. Il en faut cependant plus pour démotiver les insurgés, si proches de leur but.

L'équipe 600m recule prudemment et s'engouffre temporairement dans un bâtiment pour se mettre à couvert.

Avant que le convoi ne parviennent à continuer sa route, le camion au centre subit un violent tir des rebelles du groupe n°6. Les trois civils sont tués sur le coup. Ce groupe est ensuite rejoint par les survivants du groupe n°2 pour former une bande d'une douzaine d'insurgés.



A l'autre bout de la route, le groupe n°3 surgit sur la route pour prendre pour cible les légionnaires de l'équipe 300m. Mais à cette distance, les insurgés manquent leurs tirs. Les survivants du groupe 4 les rejoignent.



Tour 4
Renfort insurgés = 4 armes légères + 1 RPG + leader au HotSpot 5.

L'équipe tireur de précision reste en alerte et l'équipe 600m fait de même dans le bâtiment où ils se sont repliés.

L'équipe 300m avance vers le couvert d'un muret, mais déclenchent le tir des groupes d'insurgés n°3 et n°6, heureusement pas suffisamment rapidement. Cette réaction entraîne à son tour le tir de l'équipe 600m, qui cause la perte d'un rebelle  du groupe n°3, qui juge plus prudent de se remettre à l'abri derrière le bâtiment.

Derrière son abri, l'équipe 300m tire "dans le tas" des onze rebelles (groupe n°6) qui les ont pris pour cible. L'équipe manque de puissance de feu mais génère deux pertes chez l'adversaire. Cependant, un si grand groupe est difficile à démoraliser et les insurgés répliquent. Un tir de roquette provoque trois pertes chez les français.



Avec la démoralisation du groupe d'insurgés n°3, les légionnaires sont derrière un couvert solide et il est possible pour leur sergent-chef de vérifier immédiatement l'importance des blessures de ses hommes. L'un d'eux est sérieusement blessé et doit être évacué, mais les autres ne sont que légèrement touchés.

Pendant ce temps, le dernier camion tente de quitter les lieux, mais il est rapidement pris à partie par les nouveaux renforts insurgés (groupe n°7) qui éliminent les deux derniers occupants du véhicule.

Au centre de la table, les deux survivants insurgés estiment plus prudent de retourner voir un leader. Alors qu'ils s'engagent dans un mouvement de repli, ils sont pris pour cible par l'équipe tireur de précision et sont éliminés.



Tour 5
Pas de renforts insurgés.

L'équipe tireur de précision vient se protéger derrière le camion, mais ils sont pris pour cible par le groupe d'insurgés n°7. Ces derniers ne réagissent pas assez rapidement et les légionnaires, maintenant protégés par le véhicule, sont hors de vue.

Cependant, ce mouvement les fait passer en vue du groupe n°6, qui ouvre le feu. Cette réaction entraîne le tir de l'équipe 300m. Malgré les blessés et le manque de puissance de feu, ils occasionnent une perte chez les insurgés. Mais leur leader parvient à maintenir la cohésion du groupe.



Le tir du groupe d'insurgés n°6 balaye la route au passage de l'équipe tireur de précision. Le pointeur est touché dans sa course, mais le tireur arrive derrière le camion. Il réplique sur les insurgés en prenant pour cible le leader du groupe n°6. Rendu furieux par la blessure subie par son camarade, il parvient non seulement à neutraliser sa cible, mais également deux autres insurgés. Les survivants ne demandent pas leur reste et se replient derrière le bâtiment.

Profitant de la confusion des échanges de tirs, l'équipe 600m effectue un mouvement tactique pour venir se mettre à l'abri du muret à droite de la route et prendre pour cible le groupe d'insurgés n°7. Ils n'infligent qu'une perte à l'adversaire, ce qui est insuffisant pour les démoraliser.



Tour 6
Renforts insurgés : 2 avec armes légères + 1 RDP + leader

L'équipe tireur de précision évacue. Ce mouvement entraîne la réaction du groupe d'insurgés n°7, mais pas assez rapidement pour empêcher le légionnaires de quitter les lieux. Sortis de la zone, il est possible de connaître l'étendue des blessures du pointeur de l'équipe : ce n'est qu'une blessure superficielle.

Les équipes 300 et 600m évacuent à leur tour sans soucis.

Bilan
Avec seulement 1 véhicule et 3 civils sortis de la zone de jeu, les légionnaires cumulent 7 points de victoire. S'ajoute à cela les 5 points de victoire pour avoir réussi l'évacuation de leur blessé, soit un total de 12 points de victoire.

Les insurgés ont immobilisé 2 véhicules et blessé 1 légionnaire, ce qui leur rapporte 22 points de victoire. C'est donc une victoire décisive pour les rebelles Kirwalais.



19/11/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres