Fan2Figs

Fan2Figs

Fabriquer une ville en ruines - 2ème partie

Nous avons vu dans la première partie de ce tutorial comment j'ai procédé pour obtenir la structure de base de ma table de jeu modulaire de ville en ruine. Je vous propose de passer à l'étape suivante : la peinture.

Pour ce tutorial :


Difficulté


Matériel nécessaire

Le matériel

Comme je l'ai déjà signalé, nous avons une table de jeu à construire. Pour les gros travaux, laissez-donc tomber les pots de peinture Games Workshop et passez à la peinture acrylique de votre magasin de bricolage le plus proche. Idem pour les pinceaux. Par flemme d'aller dans un magasin de bricolage, j'ai même trouvé ce qu'il me fallait dans le centre commercial le plus proche, à savoir :

Gros travaux :
- 3 pinceaux, tailles 40, 20 et 5
- 2 pots d'un litre de peinture acrylique pour décoration d'intérieur, dans des tons proches (couche de base + éclaircissement). Personnellement, j'ai trouvé gris béton et gris ciment (le premier est plus foncé que le second) dans un supermaché dont le nom commence par Au et fini par chan.
- Bombe de vernis acrylique mat

Finitions :
- 1 pinceau taille 1
- Couleurs GW : cuir snakebite, chair bronzée, noir chaos et gris codex
- Couleur Vallejo : uniforme luftwaffe 816 et brun-rouge 981 (ou scorched brown GW)
- Un fond de bouteille en plastique
- 1 stylo bille noir
- 1 règle
- De la colle à papier
- 1 bouchon en liège et une aiguille à coudre

La couche de base

La structure obtenue lors de la première étape reçoit une première couche de peinture, celle choisie pour être la couleur de base. J'ai pris ici du gris béton, on peut imaginer utiliser une couleur beige clair pour représenter des enduits ou de la pierre, c'est selon les goûts.



J'emploie des pinceaux de plus en plus fin pour aller peindre dans les moindres recoins. Inutile de s'attarder trop sur les routes, une simple sous-couche pour masquer le calendrier utilisé est suffisant.

Astuce : ne faites pas des mouvements latéraux pour appliquer la peinture, mais appliquez-là en tamponnant le pinceaux sur les surface à peindre : avec une peinture acrylique épaisse, cela permet d'obtenir une texture légèrement granuleuse, comme j'essaye de vous le montrer avec la photo suivante :


Cette couche de base reçoit ensuite un premier éclaircissement avec la peinture choisie à cet effet (donc, la plus claire des deux…). Les gravats et les trottoirs bénéficient de plusieurs passages pour être quasiment de la teinte choisie pour les éclaircissements.



Il est alors possible à ce moment de faire un lavis d'une teinture plus foncée que celle de base, afin de faire ressortir davantage les aspérités du décors. J'utilise un fond de bouteille en plastique dans lequel je mets 1/4 de bleu luftwaffe Vallejo dans 3/4 d'eau et j'applique tout cela généreusement au pinceau n°20, en m'attardant plus particulièrement sur les gravats et les escaliers. Cela donne un léger effet bleuté à mon béton. Bien entendu, il est préférable d'utiliser une autre teinte si vous ne voulez pas peindre vos ruines en béton.

Les rues

Les bordures de trottoirs sont tout simplement dessinées à l'aide d'un stylo et d'une règle. Elles ont environ trois millimètres de largeur et un centimètre de longueur.



Ensuite, j'ai trouvé sur Internet une texture de pavés :



Dupliquée à l'infini sur une page de traitement de texte, cela me donne de grandes feuilles au format A4 dans lesquelles je peux découper mes tronçons de rues pavées. Ces morceaux de feuille "texturée" sont collés à la colle à papier.



Les planchers

Dans beaucoup d'habitation des années 1930, le premier étage bénéficiait d'une dalle béton, parfois carrelée, tandis que les étages supérieurs disposaient de planchers.

Pour peindre les planchers, j'applique une première couche de cuir snakebite sur la surface "visible" (celle qui correspond effectivement au plancher, pas au plafond) :



Cette couche est éclaircie par un brossage à sec de chair bronzée :



Et reçoit ensuite un lavis de brun-rouge Vallejo :



La texture de base de notre plancher obtenu, ne reste plus qu'à dessiner des planches régulières à l'aide du stylo et de la règle :



Autres détails

Avec la technique des planchers, il est possible de peindre des sorties de caves. La "porte" est faite en carton fin d'emballage, la structure sur laquelle elle repose est une chute de carton-plume faite lorsque j'ai taillé les escaliers dans la première partie.



Il est possible d'agrémenter les rues par des réverbères achetés dans un magasin de modélisme ferroviaire. Celui que vous voyez sur la photo ci-dessus est à l'échelle TT (légèrement plus petite, et donc moins chère, que la traditionnelle échelle HO).

Enfin, avec notre arme sadique de la première partie, l'aiguille à bouchon, il est possible de faire des trous de balles (oui, je vois déjà vos visages de petits pervers esquisser un sourire…).



Pour cela, j'applique du noir sur le bout de l'aiguille et je perfore la couche de carton des murs pour former les impacts de balles. Je nettoie l'aiguille et je repasse dans les mêmes endroits après l'avoir enduite de gris codex, cela me permet de donner un peu de relief à l'impact et mieux le mettre en valeur :



Le mieux est de placer les impacts de balles là où ils auraient eu le plus de chances de se trouver réellement : dans les encadrements de portes ou de fenêtres, mais aussi tirs de mitrailleuses d'une fenêtre à une autre comme si on avait poursuivi le déplacement d'un adversaire, etc.

Vernissage

Nous aurions pu nous arrêter là, la peinture acrylique utilisée pour la peinture des murs ne nécessitant pas de protection particulière. Mais voilà, afin de gagner du temps dans la peinture, j'utilise beaucoup le stylo à bille. Et l'encre noire à un inconvénient : ses reflets peu crédibles. Aussi, je passe une couche de vernis acrylique mat en bombe sur l'ensemble du décor.

Ainsi, notre première planche est prête à l'emploi. Encore une dizaine comme cela et la table de jeu sera prête !



Dans la dernière partie du tuto, je vous laisserai des astuces pour réaliser des bâtiments à intérieur jouable, des ruines en brique, des "pions" pour jouer les égouts et d'autres idées pour décorer vos ruines.



23/05/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres