Fan2Figs

Fan2Figs

FOW : sur la route de Carentan

En ce soir du 8 juin 1944, la 101st airborne avait reçu l'ordre d'ouvrir la voie au reste des forces d'invasion. L'objectif de Carentan devait être atteint, mais les alliés commençaient à peine à découvrir ce qu'était "l'enfer vert" du bocage... Rassemblant ses hommes, le capitaine Davis se met en marche pour prendre le carrefour à la sortie de Houesville.



Préparation

Suite à la création de mes décors de bocage, j'avais envie de tester les règles de bocage dans FOW. C'était l'occasion pour mes paras, aussi bien US qu'Allemands, de subir leur baptême du feu.

Ce mini-scénario est un dérivé du troisième scénario du livret de règles "hold the line", mais adapté à une table de 80x60cm : les "armées" ne doivent pas dépasser 700 points, doivent comporter à minima un QG et une section de base (au lieu de deux, cela permet d'aligner des troupes plus variées).

Dans les autres changements, le scénario ne comporte qu'un seul objectif. Celui qui le tient à la fin de la partie remporte la victoire. Si l'objectif est disputé (les deux camps disposent d'au moins une section à moins de 15cm de l'objectif), c'est un match nul. Enfin, comme je n'avais pas la nuit devant moi, le scénario devait être joué en 6 tours : la nuit tombe à partir du début du 5ème tour et il n'est plus possible de tirer au delà de 30cm. A la fin du 6ème tour, la nuit tombe complètement, ce qui force les belligérants à cesser le feu.

Enfin, pour ce qui est du terrain en lui-même, la zone de champ cultivé et celle de pommiers (dans les deux coins opposés de la carte) sont considérés comme un terrain difficile.

Composition des armées

Para US
1QG + bazooka
1 section paras à 3 groupes
1 section de 3 Sherman M4

Para allemands
1QG + panzerschreck + 2 panzerfaust + 1 sniper
2 sections à 2 groupes
2 Marders II

Déploiement

Les allemands se déploient les premiers. L'une des section est divisée en deux et un kampfgruppe est créé. Cela permet de laisser déployé une demi-section, sur le flanc ouest, et la section de Marders en appui. Le reste est conservé en renfort, sauf la section QG qui sera utilisée en embuscade.

Les paras US se déploient ensuite. La section para progresse par le centre, tandis que le QG et les Shermans tentent de passer les défenses allemandes par l'est.

Remarque : sur les photos ci-dessous, la "carte" est à l'envers : le nord est en bas.



Tour 1

Les paras US avancent vers la 1ère haie pendant qu'à l'est les Shermans avancent péniblement dans le champ détrempé par les pluies de ces dernières heures.



Pas de renforts allemands pour ce tour.
Les allemands divulguent leur embuscade : la section QG à l'est, face aux Shermans. Puis c'est le tour du sniper à entrer en lice, à l'ouest, face à l'infanterie adverse. L'un des Shermans est touché par un tir de panzerschreck et est évacué. Le sniper cloue la section US.


Le QG allemand prend les Shermans en embuscade

Tour 2

Lors de la phase initiale, la section para réussi son test de motivation et n'est plus clouée. De même, l'équipage du Sherman réintègre le blindé.
Le QG US continue son avance pendant que les Shermans restent sur place et tirent à la MG sur le QG allemand. A l'ouest du champ de bataille, la section de para US utilise quelques bombes Gamon pour ouvrir un passage dans le bocage. Lors des tirs, le QG allemand subit une touche, mais sauvegardée.



Pas de renforts allemands pour ce tour.
Le QG allemand décide qu'il est temps de se replier d'une haie et profite de son mouvement de stormtroopers pour le faire. Le sniper cloue à nouveau la section US.


Un sniper allemand posté en avant des positions pour donner l'alarme et ralentir l'avance des troupes ennemies

Tour 3

La section para réussi son test de motivation pour éviter d'être clouée par le tir de sniper. Puis ils avancent d'une haie pendant que les Shermans et le QG US tentent de passer par l'est. Les Shermans ouvrent le feu contre le Marder II du centre, mais celui-ci est bien protégé par le bocage et aucun tir ne passe. Le QG US tente de prendre pour cible le QG allemand, mais c'est un échec. De même, les paras US tentent de déloger le sniper adverse, mais c'est un échec également.



Pas de renforts allemands pour ce tour.
Les 2 Marders tirent sur le Shermans et le leader de la section blindée est détruit. Un second tank, celui au centre, est évacué. Le QG allemand tente de tirer le 3ème blindé au panzerschreck, mais c'est un échec. Enfin, la section de paras US est à nouveau clouée par un tir de sniper.



Tour 4

Les paras US ratent leur test de motivation et la section reste clouée. Au centre, l'équipage du Sherman réintègre le blindé.
Les tanks tirent au fumigène sur les Marders, l'un d'eux est touché et rapidement aveuglé. A l'est du champ de bataille, le QG US rate ses tirs sur le QG allemand.



La demi-section du kampfgruppe arrive en renfort du côté allemand.
A l'ouest, le Marder prend pour cible le Sherman du centre, qui est détruit. Le tank survivant réussi son jet de moral et reste de la partie. La section arrivée en renfort utilise son mouvement de stormtrooper pour franchir une haie à l'est et prendre la relève de la section QG.

Tour 5

La nuit commence à tomber. Il n'est plus possible de tirer à plus de 30cm.
Les paras US se préparent à l'assaut. A l'ouest, la section américaine sortie de sa léthargie charge la position du sniper, qui est éliminé. A l'est, le dernier Sherman ouvre le feu sur la section de QG allemand, qui subit une perte. L'unité survivante rate son jet de moral et est éliminée. La section QG US, qui avait franchit l'obstacle de la haie dans l'espoir de charger l'adversaire, ne peut poursuivre ce mouvement.



Pas de renforts allemands pour ce tour.
La section arrivée en renfort au tour précédent vient se placer devant le bocage pendant que le Marder du centre quitte sa position. Cette nouvelle haie marque la nouvelle ligne de défense allemande. Le second Marder traverse le champ de pommiers pour contourner la ferme et venir en soutien de la demi-section ouest. Cette dernière ouvre le feu sur les paras US maintenant arrivés au contact du bocage. Une grêle de calibre 7,92 s'abat sur les Américains qui subissent sept touches. Protégés par la haie, ils ne subissent aucune perte, mais la section est clouée. Le Marder à l'ouest tire également en soutien, mais c'est un échec.




Tour 6

Dans ce dernier tour, il devient évident pour les américains qu'ils ne pourront rallier l'objectif, ne serait-ce que pour le disputer. Le dernier Sherman franchit le bocage pendant que le QG US remonte la route vers l'objectif, prenant garde de se tenir à l'écart de la haie afin de ne pas être pris pour cible. La section de paras US tire sur les Fallschirmjäger qui leur font face. Malgré la puissance de feu conjuguée des BAR, bazooka et mortier, seule une touche passe et est sauvegardée.



Pas de renforts allemands pour ce tour.
Le Marder du centre s'oriente vers les paras US. La demi-section ouest les prend pour cible une nouvelle fois et les Américains subissent cinq touches. Ils sont à nouveau cloués, même si aucune perte n'est à déplorer. Les Marders sont moins chanceux et ratent leurs tirs.



A la fin de ce sixième tour, la nuit tombe et les protagonistes sont contraint d'arrêter le combat.

Bilan

A l'est, les troupes US sont entrées dans la zone de déploiement allemande, mais les diables verts tiennent toujours leurs positions. Ils remportent une victoire majeure (avec la perte de la section QG) : 5 point de victoires pour les Allemands, 2 pour les Américains.

Pour ce qui est des règles de bocage, je trouve que cela représente correctement les témoignages que j'ai pu en lire : chaque haie est une nouvelle ligne de défense où tout est à recommencer. Le soucis, c'est qu'au fur et à mesure des pertes, il devient de plus en plus difficile d'imaginer une solution pour "déverrouiller" les points de résistance adverse.

Avec encore une section (à deux groupes) allemande en réserve, ceux-ci étaient en mesure d'effectuer une contre-attaque en bonne et due forme et renvoyer les Américains sur leur ligne de départ, ce qui est assez proche de la réalité historique. Encore aurait-il fallut que ce renfort entre en jeu... Et, là encore, vu la situation allemande (particulièrement celle des Fallschirmjäger, habitués à devoir aller coller des rustines un peu partout sur le front), les renforts qui n'arrivent jamais, c'est assez conforme à la réalité historique.

J'ai apprécié également le rôle tenu par le sniper allemand. Je trouve que là encore, c'est assez réaliste. Il a fait perdre un tour à la section de para US à un moment où les américains n'avaient perdu qu'un seul blindé, ce qui est un gène tactique intéressante. En revanche, 50 points pour un sniper, c'est tout de même un investissement et on réfléchit à deux fois à ne pas s'arranger différemment avec les listes d'armées pour prendre une section HMG à la place, et ça ce n'est pas tellement historique.

En y réfléchissant, je pense que c'était une erreur de tenter de passer au centre, face aux deux Marders, avec seulement trois blindés. J'aurai du peut être laisser celui du centre en retrait et forcer le Marder le plus proche (au centre également) à se replier avec un assaut du QG US et les tirs de deux Sherman à l'est. Une fois cette position forcée, j'aurai peut être réussi un mouvement tournant pour éviter à la section para de se faire clouer derrière le bocage par les tirs des para allemands... Se battre dans le bocage : une grande partie de jeu d'échec ?

La suite ? Continuer à progresser vers Carentan (peut être la contre-attaque allemande, jouée de nuit). Ou peut être refaire le même scénario avec les règles de Blitzkrieg, pour que ceux que ça intéresse puissent comparer.


25/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres