Fan2Figs

Fan2Figs

Pulp : bateau-dirigeable

Construire un bateau-dirigeable "pulp"


J'avoue que le dirigeable du film "le retour de la momie" m'a franchement inspiré : c'est un moyen de transport original et pratique pour les héros. Mais imaginer sa conception et passer à la construction d'une version réduite pour le 28mm n'a pas été simple... Je vous propose de découvrir ici les techniques employées et je publierai dans un second article quelques schémas et photos de l'ensemble terminé.

Le modèle est principalement composé de deux parties : le ballon et le bateau ; ce qui offre un aspect assez pratique : on peut avancer sur l'une pendant que l'autre sèche...

Un petit schéma rapidement dessiné sur un coin de table qui explique ce que j'avais en tête :




Par soucis de clarté dans cet article, je traite séparément le cas du ballon puis celui du bateau, et enfin nous verrons comment réunir les deux parties.

Le ballon

Matériel nécessaire

- 2 oeufs en polystyrène (on en trouve dans les magasins de loisirs créatifs, ici ils ont un diamètre de 5 cm)
- 1 cure-dent
- du carton fin (type boite de céréales, c'est parfait)
- du papier journal
- de la colle à bois et, si vous avez, du vernis colle décopatch. Ce dernier est également disponible dans les magasins de loisirs créatifs, mais inutile d'en acheter uniquement pour cette occasion : de la colle à bois diluée à l'eau peut également convernir à ce que nous allons en faire.
- des élastiques

Technique

La construction du ballon est ce que j'ai fait de plus facile jusqu'à présent ! L'opération est simple :
1. vous enfichez à la base d'un oeuf le cure-dent, vous répétez l'opération avec le second oeuf pour les assembler. Un peu de colle à bois sur le cure-dent permet de solidifier l'assemblage.


2. vous découpez une bande de carton pour masquer le centre de l'assemblage qui pour l'instant ne fait pas très "ballon". Cette bande peut être maintenue en place le temps du séchage de la colle à bois avec les élastiques.



3. pendant que cela sèche, découpez les bandes de journal. L'opération suivante consiste à créer une texture sur le ballon en collant les bandes de journal dans le sens longitudinal (n'hésitez pas à échancrer un peu les bandes de journal sur le milieu, qui correspond à la pointe des oeufs) puis dans le sens vertical. Les bandes sont collées ici avec du vernis colle décopatch, mais la même chose peut être obtenue avec de la collé à bois diluée (merci à L. Pouchain pour cette idée).



Voilà, la structure du ballon est réalisée. Il ne reste plus qu'à sous-coucher tout ça (à la bombe, cela consomme moins de peinture) et le peindre selon vous goûts.

Le bateau

Matériel nécessaire

- un profilé rectangulaire en balsa (5mm d'épaisseur)
- une planche de balsa de 5mm d'épaisseur
- une planche de balsa de 1mm d'épaisseur (certains préconisent à la place l'emploi de carton de la même épaisseur, moins cher pour le même rendu final, je vous laisse juge)
- de la colle à bois
- des pinces à linge (beaucoup de pinces à linge...)
- de la patience (beaucoup de patience


Technique

Quand je vous dis qu'il faut de la patience, commencez par là... La construction d'un bateau, ce n'est pas une chose facile, surtout quand on n'est pas du métier.

1. M'inspirant de la construction navale en bois, j'ai commencé par la charpente du bateau, sa "colonne vertébrale". En coupant 3 sections dans le profilé rectangulaire, j'ai donné la longueur voulue au bateau : la quille. Après séchage, je vais pouvoir ajouter 4 pièces de balsa avec une forme en U (ce qui s'appelle "un couple" dans la réalité)  entaillé à sa base pour pouvoir le fixer sur la quille (on appelle ça une "varangue"). Ces 4 pièces de bois ont été dessinées grossièrement sur la planche de balsa de 5mm d'épaisseur. Il y en a 2 plus larges que les autres, afin d'obtenir un fameux 3 mats fin comme un oiseau... Pour ne pas être embêté avec le fond du bateau, le bas du "U" que forment les couples a été aplatit, ce qui me permettra de faire un bateau à fond plat (vous verrez que l'opération suivante est assez délicate pour ne pas s'embarrasser de détails...)



2. Une fois la charpente complètement sèche, on peut coller sur les côtés des bandes de 1cm de largeur découpées dans la planche de balsa de 1mm d'épaisseur. Ces bandes se chevauchent entre elles (5mm environ à l'étrave). C'est l'opération la plus délicate à réaliser. La meilleure technique que j'ai trouvée est de maintenir les bandes de balsa sur la charpente au moyen de pinces à linge avant de les y coller (au coton tige, c'est plus précis). Pour ne pas faire sauter les pinces à linge, il faut procéder par étape : 2 ou 3 bandes de balsa par côté à la fois. Voici une photo en cours de montage :



3. J'avoue que j'en ai bavé pour l'étape précédente, mais qu'est-ce que c'est beau quand c'est fini ! Il ne reste plus qu'à poser le fond du bateau et son plancher. Pour le fond, je ne me suis pas embêté, j'ai tout simplement collé une plaque de balsa de 1mm d'épaisseur, que j'ai découpée à la forme de mon bateau une fois sèche (on peut voir la plaque dépasser sur la photo ci-dessus). L'opération est plus délicate pour le plancher, que j'ai dessiné à main levée sur le balsa de 1mm d'épaisseur, puis dont j'ai affiné les formes jusqu'à ce qu'il rentre dans le bateau pour pouvoir reposer sur le fond des couples. Quelques échancrures pour faire passer les allonges et un coup de crayon gris pour dessiner le plancher, et le tour est joué !




J'ai profité de la construction du bateau pour intégrer les ailes de l'appareil, nous allons voir dans le chapitre suivant comment procéder.

L'assemblage

Matériel nécessaire

- le ballon
- le bateau
- du fil de fer
- quelques crochets décoratifs

Pour les aménagements "dirigeable"
- 2 kits Revell De Havilland DH2 au 1/72 (ces kits vont nous intéresser pour les ailes, la dérive et les moteurs, mais si vous trouvez mieux, n'hésitez pas)
- quelques éléments de décors de votre boite à rabiot (caisses, outils, sacs...)
- un tube  de mastic permettant de reboucher les trous sur les maquettes (on en trouve dans tous les magasins de modélisme)

Technique

1. les crochets sont intégrés dans le bois des couples les plus larges, afin de simuler les points d'attache des câbles retenant le ballon. Des morceaux de fil de fer sont ensuite intégrés dans la structure du ballon, afin de simuler les filins qui permettent de le retenir. Afin d'améliorer l'aspect visuel, j'ai intégré un morceau de gaze qui simule le filet passé au-dessus du ballon pour le retenir, mais vous pouvez aussi coller des morceaux de ficelle ou de laine qui font le tour du ballon. Les fils de fer descendant du ballon sont intégrés dans le bois des couples du bateau, en parallèle aux crochets. Le tout est collé à la colle à bois pour solidifier l'assemblage.


2. Il ne reste plus qu'à "armer" notre dirigeable. Comme précisé plus haut, je me suis servi de 2 kits Revell pour DH 2. Une fois ces pièces découpées aux dimensions qui m'intéressaient, j'ai pu former les ailes et la dérive. 2 kits car pour que ces pièces s'accordent mieux dans les proportions avec les figurines 28mm, j'ai collé 2 épaisseurs et rebouché les creux au mastique de modélisme. Enfin, les moteurs correspondent à ceux des 2 DH2, avec le nez de l'appareil pour finir le design de l'avant (là encore, le mastique de modélisme est nécessaire). Une barre à roue, quelques éléments qui me simuleront les commandes de gaz, une ancre et le tour est joué !


A bientôt pour d'autres photos du modèle terminé !


18/07/2008
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres