Fan2Figs

Fan2Figs

Pulp : tentes pour le campement des explorateurs

Construire les tentes pour le campement des explorateurs

Tout explorateur qui se respecte part pour plusieurs jours dans un lieu desert, voire hostile, pour lequel il aura besoin d'un abri où passer la nuit. C'est pourquoi, il peut être intéressant de disposer de quelques tentes pour organiser le campement de vos explorateurs, je vous explique comment procéder pour réaliser un décor tel que celui-ci :



Matériel nécessaire

- du fil de fer (0,5mm d'épaisseur pour l'armature ; 0,2mm pour les fils de tension)
- 1 fer à souder, de l'étain (pour les plus jeunes et les moins doués, attention à ne pas vous brûler...), une troisième main peut également aider
- du papier journal
- de la colle à papier, à bois et, si vous avez, du vernis colle décopatch. Ce dernier est également disponible dans les magasins de loisirs créatifs, mais inutile d'en acheter uniquement pour cette occasion : de la colle à bois diluée à l'eau peut également convenir à ce que nous allons en faire.
- quelques éléments décoratifs pour rendre votre campement plus vivant (quelques caisses, un tonneau...)

Technique

Désolé pour les amateurs de tentes 2 secondes, ici il va falloir se remonter les manches : comme pour une vraie tente, il faut commencer par monter l'armature.

Premièrement, je découpe 3 bouts de fil de fer (0,5mm d'épaisseur) d'une longueur de 12,5cm, puis 3 autres de 7,5cm. L'utilisation de ces mesures me permet de rester dans les proportions des figurines 25 / 28mm, mais vous pouvez imaginer fabriquer des tentes plus ou moins grandes suivant la même méthode.

Une fois pliés, les morceaux de 12,5cm permettent d'obtenir les montants verticaux de notre installation. Sur la photo suivante, les montants ont été pliés à 3cm de hauteur puis une légère pente pour le toit à été faite ce qui me permet d'obtenir une hauteur totale de la tente d'environ 4cm, pour une largeur de 6,5cm.



L'étape suivant consiste à assembler l'armature en la soudant. C'est ici qu'une troisième main s'avère une aide précieuse et permet de gagner beaucoup de temps et également de réaliser un assemblage d'équerre. Une fois fini, vous devriez pouvoir obtenir quelque chose comme ça :



Avant de recouvrir notre structure, celle-ci est intégrée à son socle. Pour ma part, je reconvertis d'anciens CD, c'est écologique, pas cher et a la propriété de bien adhérer à la colle à bois (étonnant, non ?).

Il est plus pratique de fixer la structure à son socle au moyen d'un pistolet à colle, mais la colle à bois fonctionne également bien. Je vous conseille par ailleurs de penser à préparer le flocage de l'intérieur de la tente (si celui-ci sera visible) avant de passer à l'étape suivante :



Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, je commence par recouvrir l'avant et l'arrière de la tente. Deux carrés de papier journal légèrement plus grands que nécessaire sont collés à la colle à papier (la prise est plus rapide que la colle à bois). L'excédant est rabattu sur les cotés et le dessus, il permettra de faire la jointure avec le reste de la tente.

Les côtés et le toit sont recouverts d'une seule bande de papier journal (environ 13cm sur 7,5) collée à l'aide du vernis colle ou, si vous n'avez pas, avec de la colle à bois diluée. Pour une meilleure adhérence au niveau des joints et également afin de laisser le papier prendre la forme de la structure métalique de la tente, je vous conseille d'humidifier le papier journal pendant la pose.



Pour finir le tout, pensez aux détails qui permettront à votre campement de prendre vie : les fils de tension de la tente, appliqués en haut des montants verticaux (ici avec du fil de fer 0,2mm d'épaisseur collé à la colle à papier), mais aussi quelques éléments nécessaires au voyage de vos explorateurs : caisses, provisions, eau potable (attention cependant : les feux de camp sont à proscire à proximité des tentes...).

Si vos explorateurs sont des scientifiques, peut-être conservent-ils quelques résultats de leurs recherches / fouilles à proximité de leur tente ? A moins qu'il ne s'agisse d'une table improvisée où ils prendront leur petit déj' ? Ou encore de quelques trophés de chasse ?...



Une fois terminée, la tente est peinte à l'acrylique, dans un mélange 50/50 de "vert camo" et de "chair elfe" de chez GW. Les éclaircissements sont ensuite réalisés au "chair elfe" pur. Cette teinte donne un jaune verdatre, proche de la couleur des uniformes tropicaux allemands de la seconde guerre mondiale (type "Afrika Corps"), ce qui me permettra de recycler mes tentes avec d'autres figurines que mes explorateurs.


13/08/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres