Fan2Figs

Fan2Figs

Welcome in country, FNG !

Tout d'abord, un peu de musique pour vous mettre dans l'ambiance :
Cet article introduit la campagne que je suis en train de préparer pour FNG, très intéressante version du jeu ChainReaction 2.0 dédiée à la guerre du Vietnam.

Pour vous en dire un peu plus sur ce jeu, côté règles, je pense qu'on peut s'en sortir facilement avec une version allégée du moteur ChainReaction (pourquoi pas celui paru dans le Hors Série Vae Victis n° 9, "jouez prohibition") tant qu'on joue juste de l'infanterie. Ensuite, il faut s'attaquer à Chain Reaction 2.0 pour intégrer les blindés, la demande de support par radio, les déposes en hélicos, etc.

Mais la grosse spécificité de FNG, c'est vraiment le mode campagne.
La campagne proposée dans le livre de règles est prévue pour être jouée de janvier 1967 à décembre 1968, mais peut facilement prendre place plus tard dans le conflit. Avec un peu d'imagination, on peut également imaginer faire une adaptation à la guerre d'indochine (en réutilisant éventuellement les caractéristiques des armes pour la seconde guerre mondiale).

Le système permet de générer aléatoirement le nombre et la qualité (réputation) des membres de votre squad ou de votre platoon (au(x) joueur(s) de choisir quel échelon il(s) préfère(nt) jouer). De même,
chaque joueur choisi également à quelle armée (VC / VNA) ou corps (ARVN / Marines / Army / Navy / AF / ANZAC) appartient sa formation, ce qui permet également de générer les missions affectées, le support et les renforts disponibles.

Le "tour of duty" (temps passé par chacun des membres au front) est également géré. Les pertes sont remplacées par des bleus qui gagnent en compétence (augmentation de la REP) plus ou moins rapidement, qui gagnent aussi quelques capacités spéciales au combat (des "attributs", par exemple : "bagarreur", qui donne +1D6 pour passer les tests de mêlée). Mais lorsque la quille est proche (après 10 mois de service), ils deviennent moins combatifs (il commencent à perdre en REP).

J'en passe, mais c'est une règle bien ficelée. En attendant une petite démo, à la fois d'une partie, mais aussi du devenir de mon squad dans le cadre d'une campagne, voici déjà un avant-goût de ma section, vu à travers les yeux de son sergent.


Ma section fait partie du 2ème bataillon, 35ème régiment d'infanterie, 2ème corps US. Toute l'histoire de ce régiment peut être trouvée ici.

Journal du Sergent Thomas

II corps - 2/35th "Cacti" Infantry Regiment
11 Septembre 1967, quelque part sur le plateau central dans la région de Duc Pho

Nous étions engagés dans la région de Duc Pho depuis un moment déjà et un convoi de nouvelles recrues venait juste d'arriver. La moitié de mon groupe avait ainsi tourné en une semaine. Stitt "pieds plats" et John étaient les deux derniers gars d'expérience qu'il me restait.

John, un private devenu caporal par la force des choses, était dans le pays depuis l'opération Cedar Falls, 9 mois déjà. C'était un bagarreur qui avait amené d'Arizona son Remington 870 "Wingmaster", espérant pouvoir faire quelques beaux coups au Vietnam. Mais, faute de temps pour chasser le gibier, il prit la fâcheuse habitude de l'emmener au combat à la place de son M16 réglementaire.

Stitt était arrivé en juillet, un mois avant Ronald et moi. Il avait hérité du surnom de "flatfeet", non pas parce qu'il avait vraiment les pieds plats, mais parce qu'il trouvait toujours une bonne raison de traîner ou de se casser la figure, ce qui ralentissait tout le groupe.

Ron, qui portait le blooper (ou M79), était rapide et teigneux. Il avait rapidement pris sous son aile Wiley, un bleu qui était originaire de Prescott comme lui. Je n'avais pas encore eu l'occasion de tester leurs qualités au combat, mais je pensais qu'ils pouvaient faire une équipe d'assaut intéressante si je les faisais accompagner par John.



Steeve, qui portait la M60, semblait en revanche moins proche de son nouvel assistant, Will, un garçon plutôt chétif. Il n'y avait pas vraiment un esprit de franche camaraderie entre ces deux là et Steeve ne ratait aucune occasion de faire une crasse à Will. Celui-ci, même s'il n'était pas du même gabarit, ne se laissait pas faire, mais c'était à se demander si ce n'était pas un petit jeu qui s'installait entre eux.

Enfin, Ben et Johnson étaient deux fils de fermiers qui venaient d'arriver et qui n'arrivaient pas à trouver leurs marques, aussi je les gardais à l'oeil. Comme beaucoup, leurs noms avaient été tirés au sort et ils se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment, de vrais FNG...






21/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres