Fan2Figs

Fan2Figs

Peinture : peindre les Black Templars

Matériel nécessaire :

- Sous-couche noire en bombe
- Pinceaux pointus taille 2/0 ou 3/0, 0, 2 et éventuellement 4, en martre de préférence (ceux de GW étant synthétiques, quoi qu'ils en disent, le rapport qualité prix laisse à désirer...)
- Pinceau pointu, taille 4 ou 6, en poney extra dur (pour les brossages à sec, ce sont les meilleurs marché pour ce type de travail)
- Pinceau large GW (ou un vieux synthétique quelconque, c'est pour appliquer la colle à bois)
- Colle blanche (colle à bois)
- Vernis acrylique en bombe (je trouve que le satiné fait très joli, mais ça dépend des goûts...)


Peintures nécessaires (dans la gamme GW) :

Shadow Grey ou Codex Grey (au choix)
Skull White
Red Gore
Tentacle Pink (un mélange Red Gore / Skull White à 50/50 fait aussi l'affaire)
Boltgun Metal
Mithril Silver
Chaos Black
Bleached Bone
Snakebite Leather
Bronzed Flesh
Elf Flesh
Blood Red
Flesh Wash
Goblin Green


Sous-couche

L'avantage des Black Templars est qu'ils ont une armure noire. Si les grands professionnels de la peinture vous diront qu'ils vaut mieux travailler avec une sous-couche blanche ou gris, puis ensuite d'ombrer progressivement la figurines, je vous conseille pour ma part de sous-coucher en noir, pour la bonne raison que nous avons toute une armée à peindre et que l'objectif d'une majorité de joueurs de Warhammer 40.000 est surtout de pouvoir aligner rapidement leurs unités, quitte à perdre en qualité de peinture. Vous aurez tout le loisir de vous appliquer à la peinture de vos personnages, ce qui les fera d'autant mieux ressortir au milieu du reste des troufions (façon de parler, même quand il s'agit de l'élite de l'Imperium).

La sous-couche s'applique par petites pressions et en plusieurs étapes, afin de ne pas obstruer les petits détails de la figurine. Personnellement, après avoir subit plusieurs revers avec les sous-couches en bombes, je me contente désormais de bomber sommairement les figurines (en trois étapes : par le haut, puis par l'avant et enfin par l'arrière) et de finir le sous-couchage au pinceau (le taille 4 en martre).

Je vous conseille de travailler par escouades. Le travail de peinture de 5 à 10 figurines, même avec des techniques simple, prend plusieurs heures réparties sur une semaine, ce qui reste raisonnable et permet de voir son travail avancer. Dans certains cas, je n'hésite pas à laisser certaines pièces de la figurines non-assemblées pour le sous-couchage et la peinture, ce qui permet d'atteindre plus facilement des zones difficiles d'accès. Comme je travaille avec peu de figurines à peindre d'un coup, finaliser l'assemblage en cours de peinture ne ralentit pas la cadence…

Une fois sous-couchées (à la bombe et/ou au pinceau), votre escouade est d'un noir uniforme qui ne permet pas de distinguer correctement les détails. Nous allons remédier à ça immédiatement !


Brossage à sec

L'étape suivante consiste à choisir une peinture permettant de faire ressortir les reliefs du noir. J'utilise pour ma part le Shadow Grey pour cette étape, ce qui donne un aspect bleuté aux armures de mes Black Templars, mais un gris foncé (Codex Grey par exemple) fonctionne également (je trouve en revanche qu'il donne un effet poussiéreux, à vous de voir).

Le brossage à sec s'effectue avec le pinceau en poney en prenant de la peinture « direct dans le pot » (j'entends déjà les professionnels hurler : rassurez-vous, je ne le fais pas tout le temps) et en frottant le pinceau sur un morceau de chiffon ou de papier absorbant (type Sopalin) afin qu'il ne reste pratiquement plus de peinture dessus. Le terme « brossage à sec » n'est pas un abus de langage : il s'agit bien de brosser avec un pinceau sec vos figurines, pas de les peindre ! Votre pinceau doit donc encore avec du pigment en réserve, mais ne doit pas être humide. Rassurez-vous, le pinceau en poney résiste généralement bien à ce type de traitement si vous le nettoyez régulièrement (par exemple, entre chaque figurine). Essayez de brosser du haut de votre figurine vers le bas, cela laisse des ombres plus crédibles.

Si l'aspect des armures de vos Black Templars ne vous semble pas encore assez relevé après la rude expérience du brossage à sec, n'hésitez pas à repasser, avec un pinceau plus fin et en peignant ce coup-ci, sur les arrêtes les plus saillantes : casques, épaules, genoux, arme.

A ce stade, nous pourrions dire que l'armure de vos Black Templars est prête, ne reste plus que les finitions, me direz-vous ? Détrompez-vous, nous n'en avons pas terminé de sous-coucher.

L'étape suivante consiste à prendre en main une par une les figurines pour passer un coup de Skull White (juste un coup, c'est suffisant) sur toutes les pièces qui seront d'une autre couleur que celle de l'armure : épaulières, cartouchières, sceaux de croisés, peau... Toutes ? Non, je réserve un traitement spécial aux zones qui seront ensuite mis en rouge (yeux, épaulières de vétérans, sceaux) qui eux seront peints en Tentacle Pink. Les parties métalliques enfin resteront pour l'instant de la même couleur que l'armure.

Pourquoi blanc et rose ? Le blanc permet de refaire une sous-couche claire qui fera ensuite ressortir l'équipement de la figurine, le mettra plus en valeur. Le rose est destiné à la même chose, puisqu'il s'agit d'un mélange de blanc et de rouge, mais qui aura l'avantage également de renforcer l'effet rouge intense par la suite.


Couches de base

Le schéma de peinture des Black Templars est expliqué dans le Codex qui leur est réservé. Certains détails de l'armure permettent en effet de distinguer les différents types de troupes, notamment les épaulières. Dans cette partie, je traite cependant le cas d'un Marine standard de cette armée.

Nous voilà donc avec une escouade de Black Templars en noir et blanc. Si ce sont les deux principales couleurs du chapitre, ce ne sont pas les quelques touches de rose qui donnent leur cachet à nos Marines. Il va falloir remédier à cela.

Premièrement, toutes les parties d'armures devant être blanches sont passées au Skull White. Une alternative intéressante si vous maîtrisez bien cette technique est de les peindre en Bleached Bones puis de les éclaircir au Skull White, ce qui donne un look plus « gothique ».

Ensuite, toutes les parties en cuir et la peau (si si, la peau aussi peut être faite de cette façon) sont passées au Snakebite Leather. Les parchemins et les papiers des sceaux sont peints en Bleached Bone.

Les parties métalliques sont passées au Boltgun Metal. Si vous n'appuyez pas trop fortement sur votre pinceau, la peinture ne se déposera pas dans les creux du métal qui, comme nous avons utilisé une sous-couche noire, conserveront un aspect plus sombre, renforçant le relief de la gravure.

Enfin, les parties sous-couchées en rose peuvent recevoir leur couche de Red Gore.

Personnellement, je traite les décorations pectorales et autres crânes comme le parchemin, mais vous pouvez également en faire des parties rouges ou métalliques selon vos goûts (l'or n'est pas mal non plus).


Ombrages et éclaircissements

D'une manière générale, votre figurine doit avoir un aspect un peu sombre maintenant. Nous allons pouvoir passer aux ombrages et aux éclaircissements.

Le cuir, la peau et les papiers (parchemins, papier des sceaux) reçoivent un lavis Flesh Wash au pinceau fin. Une fois sec, le cuir est légèrement éclairci au Snakebite Leather, puis éventuellement avec un mélange 50/50 de Snakebite Leather et de Bleached Bone. La peau est éclaircie premièrement au Bronzed Flesh, puis légèrement (sur les bords les plus saillants) au Elf Flesh. Les parchemins et le papier des sceaux reçoivent plusieurs éclaircissements progressifs au Bleached Bone.

Les parties métalliques reçoivent un éclaircissement au Mithril Silver sur les parties les plus saillantes.

Les parties rouges sont éclaircies au Blood Red sur les parties les plus saillantes.

A ce stade, vos figurines sont quasiment prêtes pour le combat. Il ne nous reste plus à faire que quelques finitions et le soclage.


Finitions et soclage

N'hésitez pas maintenant à reprendre une par une vos figurines pour vérifier que vous n'avez fait aucun oubli, régler quelques détails, comme les boucles de ceinturons ou les rivets que l'on trouve parfois un peu partout sur l'armure.

La finition consiste également à mettre les marques du chapitre sur les épaulières. Les décalcos peuvent aider, mais je préfère dessiner moi-même la croix de malte noire de mes Black Templars. Premièrement parce que cela donne à chaque Marine un aspect unique (en variant légèrement la forme et la taille de la croix), mais aussi parce que cela me permet d'insérer des pseudo-textes (en fin, des légers coups de pinceau fin qui permettent de simuler un texte écrit) sur les épaulières, un peu de calligraphie et d'autres détails esthétiques.

Pour le soclage, j'utilise de l'herbe statique mélangée de flocage marron (tout cela se trouve en magasin de modélisme et parfois aussi dans les magasins de jouet) collée à la colle à bois (celle-ci se dilue à l'eau, donc vous pouvez l'appliquer au pinceau et laver ensuite ce dernier) sur le socle préalablement peint en Goblin Green. Comme j'utilise généralement une table de jeu verte, cela permet aux socles de mieux se fondre dans le décor. J'ai obtenu également un très bon résultat en peignant le socle en Bestial Brown, puis en collant du sable fin sur lequel je passe ensuite un lavis de Scorched Brown. Vous pouvez rompre la monotonie des socles en collant également quelques petits cailloux ou des morceaux de lichen pour simuler pierres et buissons.

Une fois terminées, je vernis mes figurines à la bombe. Cela permet de les manipuler sans risque d'écailler la peinture. En revanche, comme pour la sous-couche, il faut être prudent à ne pas mettre trop de vernis, car celui-ci aurai tendance soit à blanchir en séchant, soit à couler en séchant (ce qui donne un aspect mucus plus adapté aux Marines de la Peste…). L'escouade est maintenant prête au combat !





21/08/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres