Fan2Figs

Fan2Figs

Décors : le bocage

Pour mon projet des Lions de Carentan, il me fallait forcement cet élément propre au paysage de la région... Mais au fait, à quoi ça ressemble vraiment du bocage ? Tout le monde connaît les photos d'époque, comme celles-ci :



De nos jours, le paysage du Cotentin a peu changé, même si certaines parcelles ont été agrandies et d'autres ont été supprimées pour y faire passer de nouvelles voies de circulation. Si vous passez sur les plages du débarquement, allez faire un tour sur Utah Beach et vous pourrez constater qu'il n'y a pas un long chemin à faire pour se retrouver dans l'enfer vert du bocage.

Celui-ci est en réalité une espèce de rocaille recouverte de terre et sur laquelle on laisse pousser la végétation. L'intérêt est de pouvoir protéger le contenu de chaque parcelle du vent. La haie ainsi obtenue a des dimensions variables, mais qui se compte facilement en mètres de hauteur et de largeur, d'où la difficulté de les traverser et le couvert important qu'elles apportent.



Pour ce tutorial :


Difficulté


Matériel nécessaire


Matériel nécessaire

- du carton fort : calendrier ou du carton-bois de 3mm d'épaisseur
- du polystyrène extrudé 2cm d'épaisseur
- du flocage pour arbres : cela forme des sortes de grains de mousse synthétique et existe en différents coloris. Ici j'ai choisi un vert clair et un vert plus foncé.
- quelques arbres
- éventuellement de l'enduit de rebouchage et un couteau pour l'appliquer
- de la peinture acrylique (terre de sienne par exemple), un gros pinceau
- un cutter
- de la colle à bois et un vieux pinceau
- du vernis acrylique en bombe


Technique

La première opération consiste à découper des bandes. Premièrement de carton fort, qui va servir de base pour notre assemblage. Je découpe des bandes de 2cm de large. J'utilise trois longueurs différentes : 10cm, 15cm et 25cm, histoire de faire des parcelles de taille différentes.



Les bouts de chaque bande de carton fort sont découpés à angle droit, cela permet de pouvoir les juxtaposer sur le champ de bataille en préservant l'aspect esthétique.





Ensuite, je découpe des bandes de 1,5cm de large dans le polystyrène extrudé. Inutile d'être trop précis dans le tracé : elles seront collées dans le sens de l'épaisseur sur le carton fort avec de la colle à bois.



Une fois l'assemblage sec, le polystyrène est taillé pour obtenir une forme arrondie comme le montre la photo ci-dessous.



Il est possible également de ne pas coller de polystyrène sur toute la longueur de la bande, soit pour intégrer un arbre (qui rompt un peu la monotonie du paysage), soit pour intégrer une barrière qui sera taillée dans du carton fin ou du balsa.

A cette étape, vous pouvez passer un peu d'enduit de rebouchage entre le carton et le polystyrène, pour masquer les creux disgracieux. Quand tout est bien sec, je passe une couche légèrement diluée de peinture acrylique pour obtenir un aspect bien terreux.



La base de notre bocage est prête. Le dessus est ensuite tartiné d'une couche de colle à bois, puis je viens poser une pincée de flocage. Le processus est répété plusieurs fois pour alterner les différentes couleurs de flocage et rompre encore un peu plus la monotonie du bocage.



Il faut soigneusement éviter de toucher le flocage tant que la colle n'est pas sèche : en effet, celui-ci est fragile et ne demande qu'à tomber de son support. Pour éviter ce phénomène, une fois la colle sèche, les haies reçoivent plusieurs couches de vernis successives. Appliqués en fines couches, le vernis ne blanchira pas mais terminera de fixer le flocage.

Avec quelques arbres et des allemands en embuscade, le décor est opérationnel.

Gros avantage : il peut servir également pour faire des haies classiques au 28mm...




08/10/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres