Fan2Figs

Fan2Figs

Lithomunda : démo d'une première partie

Pour cette première partie, deux clans seraient en lice : celui de Roar (les hommes de Néandertal) et les Grrrr! (les Homo Erecus). Les premiers étaient plus anciens dans la région et étaient légèrement plus expérimentés.

Le jet de dé indiqua que cette première bataille serait une simple empoignade. Les guerriers de Roar venaient de découvrir qu'un groupe d'Homo Erectus était arrivé il y a peu du levant pour s'installer non loin. Il fallait apprendre à ces nouveaux venus qui était le maître dans la région !

La partie


Déploiement

Après avoir mis en place le champ de bataille, chaque camp lance 1D6. Le plus petit résultat choisi son côté de déploiement et se place en premier. Ensuite, les joueurs relancent 1D6, le plus haut résultat joue en premier. Lithomunda se joue au tour par tour : le joueur bouge l'ensemble de ses personnages, puis tire, puis combat et teste son moral au besoin, ensuite c'est à l'autre joueur de le faire.

Pour cette bataille, Roar et ses guerriers devaient se déployer en premier. Avec deux personnages disposant d'armes de jet, ils avaient tout intérêt à attirer leurs adversaires en terrain découvert, aussi le groupe se divisa en deux, afin de faire face aux deux zones largement à découvert du champ de bataille. Le plan était simple : attirer l'adversaire dans l'une de ces deux zones, puis faire faire un mouvement tournant au reste du groupe pour assaillir l'ennemi par le côté.

Les Grrrr! se déployèrent ensuite. Ils avaient bien l'intention de profiter d'un maximum de leur puissance de frappe pour obliger leur adversaire à effectuer un test de déroute rapidement dans la partie. Ce genre de test intervient lorsqu'un groupe perd 25% ou plus de ses membres : chaque clan comportait 6 guerriers, ce qui signifiait qu'ils devaient mettre 2 opposants au tapis ou hors combat. Cet objectif était réalisable puisque l'adversaire avait décomposé ses forces en 2. Les Grrrr! restèrent donc groupés autour de leur ancien, prêts à s'en prendre à Roar et ses deux acolytes.



Tour 1

Alors que Roar attend de pied ferme l'arrivée de Groôr et ses Grrrr!, Garr, le balaise du clan, emmène deux guerriers au pas de course pour contourner les flancs adverses.

Pendant qu'il avance également au pas de course vers l'ancien du clan adverse, voyant l'arrivée d'une menace sur son flanc droit, Groôr envoie l'un de ses balaises, Mhrre, accompagné d'un guerrier pour bloquer l'arrivée de l'ennemi et empêcher que ceux-ci ne mette à mal son plan d'attaque : frapper fort et en nombre !




Tour 2

Roar fait patienter ses deux compagnons, qui commencent à s'agiter alors que les Grrrr! arrivent : ils seront de meilleures cibles une fois arrivés à découvert dans la plaine. Un peu plus loin, Garr arrive à proximité du petit détachement d'Homo Erectus. Rassemblant toutes ses forces, il tente l'envoi d'une sagaie sur Mhrre, le balaise adverse. A peine gêné par les frondaisons des bois qu'il est en train de traverser, Garr fait honneur à sa réputation de balaise et la sagaie vient stopper net l'avancée adverse : Mhrre est emporté sur le coup et gît hors combat aux pieds de son compagnon, qui de ce fait prend la fuite vers le couvert le plus proche. Mais la joie de Garr et de ses compagnons est de courte durée : le balaise n'a pas été assez prévoyant en emmenant avec lui qu'une seule sagaie et il est maintenant à court de munitions pour le reste de la partie...

Groôr avait maintenant deux problèmes à résoudre : éviter de se faire déborder sur son flanc droit et parvenir rapidement au corps à corps pour réussir son plan. Il n'était cependant en mesure d'apporter une réponse ni à la première question, ni à la seconde, puisque encore trop loin de son adversaire pour pouvoir l'engager au corps à corps. Il fit malgré tout un mouvement au pas de course jusqu'à arriver à 8ps de son adversaire, exposant ses guerriers en plein découvert. Fort heureusement pour lui, le guerrier démoralisé resté en arrière du gros de la troupe repris confiance en lui et allait être disponible en renfort pour le tour suivant.



Tour 3

Après ces mouvements d'approche, les choses musclées allaient pouvoir commencer. Roar et Shem, le guerrier qui l'accompagnait, déclarèrent une charge sur Groôr et Simao, un des guerriers Grrrr!. De même, Garr déboula des bois pour charger également un des guerriers Homo Erectus, mais ceux-ci étaient encore trop loin pour qu'il puisse les atteindre ce tour-ci.

Smig, l'intello du groupe, en profita pour balancer quelques cailloux à la face d'un des guerriers adverses, ce qui eu pour fâcheux effet de provoquer celui-ci... des représailles n'allaient pas tarder.

Lors de la séquence de corps à corps, Roar asséna une pluie de coup sur Simao, qui mirent le guerrier au tapis, puis poursuivi sa course pour engager l'ancien du clan adverse. Shem eu moins de chance contre Groôr : les anciens ont décidément la peau dure...

Malgré qu'il ait deux guerriers au tapis ou hors combat, Groôr entretenait le moral de ses guerriers et passa haut la main le test de déroute qu'il devait faire.



Boerr, le second balaise Grrrr! profita de la proximité de l'ennemi pour charger dans la mêlée. Berre, qui venait d'essuyer les jets de pierre de l'intello Neandertal, courru vers ce dernier pour l'engager au corps à corps. Mais le bougre était sacrément malin et esquiva tous les coups.

Au milieu de la plaine, le combat faisait rage. Boerr affronta Shem et le mit au tapis d'un coup de grosse massue bien placé avant de se diriger vers Roar, mais les anciens avaient déjà commencé la lutte entre eux. Usant de son morceau de mâchoire pour parer les coups de l'homme de Neandertal, Groôr parvint à assener un furieux coup de biface à son adversaire, l'envoyant également au tapis.



Avec leur ancien à terre, les hommes de Néandertal ratèrent leur test de déroute et le clan de Roar dû admettre sa défaite. Ils emmenèrent leurs blessés pour revenir au campement. Les Grrrr! allaient sans doute rester dans la région pour un moment...



Séquence d'après combat

Côté Homo Erectus, Simao, au tapis à la fin de la partie, se remit de ses blessures. Mhrre, fauché d'un coup de sagaie, se remit également de sa blessure en obtenant une récupération totale sur le tableau des blessures graves.

En revanche, les choses s'annonçaient moins bonnes pour le clan de Roar. Les deux guerriers au tapis à la fin de la partie durent faire un jet sur le tableau des blessures graves. Roar en était quitte pour rester choqué de sa confrontation avec Groôr, ce qui diminuait son Initiative d'un point. Shem eut une vilaine blessure au bras gauche, ce qui diminuait sa Force lorsqu'il utilisait ce bras (il restera donc équipé d'une arme à deux mains...).

Les Grrrr! montaient en compétence d'un coup : 4 personnages eurent le droit à une progression. Groôr obtint une volonté de fer (ce qui lui permettra de relancer son premier test de déroute raté). Boerr, qui n'avait pas hésité face à l'ennemi, obtint un +1 en Commandement. Simao, malgré sa malchance au corps à corps, obtint une Attaque supplémentaire. Enfin, Berre, qui ne s'était pas laissé faire face à la provocation de l'intello adverse, obtint la compétence coup fatal, ce qui lui conférait un bonus en Force de +1.

Le clan de Roar eu malgré tout trois progressions. Roar lui-même obtint, comme l'ancien du clan adverse, une volonté de fer. Garr, qui fût si bon au jet de sagaie, reçu la compétence projection (qui lui permet d'utiliser une victime au corps à corps comme "arme" pour l'envoyer sur quelqu'un d'autre !). Enfin, Shem, malgré sa blessure au bras, avait appris à effectué des charges Berserk (ce qui lui permet de doubler son nombre d'Attaques lors d'une charge).

Les revenus pour les deux clans furent maigres : 20 miams chacun. Le clan de Roar ne pourra pas les utiliser pour obtenir les objets rares qui lui sont proposés cette fois-ci. En revanche, les Grrrr! hésitent sur l'acquisition d'une peau de bœuf (14 miams pour une sauvegarde à 6+ pour son porteur), l'acquisition de sagaies (ça a l'air efficace ce machin là) ou peut être entraîner un guerrier à manier une grosse pierre (arme imparable et typiquement dans l'esprit de cette espèce). A méditer pour de futures conversions de figurines...



23/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres